De la mort découle la liberté.

La mort est une illusion, une éphémère intemporelle,
qui se déplace et se présente
là où la vie trépasse.
La mort se veut passage,
gardienne d'un monde oublié.
Elle offre une liberté
Dont on ne peut aspirer
Qu'après l'avoir embrassée.

Le baiser de la mort m'a transformé,
Transporté dans un univers caché.
Je me suis liberé
Dans un monde insoupçonné.

En un seul,
Dieu s'est révélé
Être pour moi,
Le Père de toute éternité.

Reçu par Stéphane P.

 


Retour page PARTAGE